Bienvenue!

 

 

En s'intéressant de plus près à la publicité, nous avons observé que la femme faisait l'objet d'une utilisation récurrente pour vendre des produits. Cela a soulevé une question:

La femme est-elle réduite à quelques stéréotypes dans la publicité photo? Pouvons-nous établir des nuances entre les publicités françaises, anglaises, américaines et australiennes? Ces cultures, bien qu'occidentales, présentent certainers différences, en est-ce ainsi dans la publicité?

Nous vous invitons à voir les 3 parties de notre site qui représentent diférents aspects de celle-ci utilisés dans les campagnes:

 

La femme sexy

La femme ménagère

La nouvelle femme

 

 

 

 

 

 

Lois et règlementations sur la publicité:

 

D'abord opposées a la nudité de la femme dans la publicité; les instances professionnelles semblent avoir évolué. L'autorité de regulation professionnelle de la pub(l'ARPP) ne s'oppose pas à cette nudité, dans la mesure ou elle peut se justifier par le produit, parfums, soins du corps, lingerie feminine...On peut etre plus reservé pour les autres produits. L'ARPP et le code des pratiques loyales en matiere de publicité exigent que la représentation de la femme nue dans la publicité ne soit ni aliénante; ni avillissante. Elle ne doit pas; non plus, etre choquante, provocatrice  ou porter atteinte aux convenances generalement admises.

 

Des organismes comme l'ARPP en france surveille la publicité et la controle par des lois.

 

Article 3 : La publicité doit etre conforme aux evigences de la véracité, de décense et de respect de la dignité de la personne humaine. Elle ne peut porter atteinte au crédit de l'Etat.

 

Article 4:

La publicité doit être exempte de toute discrimination en raison de la race, du sexe, de la nationalité, du handicap, de l'âge ou de l'orientation sexuelle, de toute scène de violence et de toute incitation à des comportements préjudiciables à la santé, à la sécurité des personnes et des biens ou à la protection de l'environnement.

 

Article 5:

La publicité ne doit contenir aucun élement de nature à choquer les convictions religieuses, philosophiques ou politiques des téléspectateurs.

 

     Il est à noter que le système britannique fonctionne différemment du système français : alors que l’autodiscipline française met l’accent sur la prévention (travail avant diffusion pour éviter la diffusion de publicités non déontologiques), l’ASA met l’accent sur le traitement a posteriori (instruction des plaintes par un jury dédié).